UDI

UDI, le réveil de la politique

vendredi 24 novembre 2017

Intervention de Jean-Pierre Plonquet lors du vote pour la désignation du maire de Paris le jeudi 23 novembre 2017



C’est aujourd’hui un temps important pour la vie de l’arrondissement.
Il convenait donc d’en être partie prenante.
Ma décision de participer au vote intervient dans une période de recomposition politique.
A l’évidence, les partenariats d’hier ne sont plus exactement ceux d’aujourd’hui.
Cette recomposition touche tous les niveaux de la vie politique, y compris à Paris. Le Conseil de Paris qui s’est tenu cette semaine l’a bien montré.
Cette recomposition touche évidemment également le 4e. Les difficultés qui ont prévalues en amont de cette élection en sont aussi une illustration.
Ma participation aujourd’hui à l’élection n’est pas celle d’un vote pour ou contre quelque chose ou quelqu’un.
C’est l’expression d’une affirmation, celle de l’importance d’un centre présent, visible et acteur de la vie politique parisienne et de sa transformation.
Cela s’est donc exprimé par un vote pour le parti qui s’approche le plus de notre vision politique, à savoir LREM.
Ma famille politique, le Parti Radical Valoisien, qui va très bientôt se réunifier avec le Parti Radical de Gauche, ainsi que l’UDI dont nous faisons partie, portent un regard bienveillant – sans omettre la vigilance - aux actions de la majorité présidentielle et de son gouvernement.
Mon action dans les semaines et moi à venir va s’inscrire dans cette ligne.
Je souhaite également dire combien le travail avec Vincent Roger s’est fait – et se fait – avec intelligence et ouverture. Je souhaite bien sur que cela continue à l’avenir.
J’espère, enfin, que l’esprit d’ouverture et de tolérance qui a régné jusqu’alors dans le conseil d’arrondissement sera perpétué.
Les enjeux qui vont être ceux de la fusion des arrondissements 1 2 3 4 l’exigent.
Tous mes meilleurs vœux républicains de réussite au nouveau Maire de Paris 4e.

jeudi 29 juin 2017

Vigilance concernant les cantines scolaires du 4e

Lors du Conseil d'arrondissement du mardi 20 juin, à l'occasion d'une délibération relative à la subvention de la Caisse des Ecoles pour la restauration scolaire dans le 4e arrondissement, Jean-Pierre Plonquet (conseiller d'arrondissement du 4e) est intervenu pour interroger les élus de la majorité concernant le maintien des liaisons chaudes dans les cantines scolaires du 4e dans le cadre de la future fusion entre les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements.

Les élus de la majorité (M. Landel et Mme Zarka) ont insisté sur l'importance des liaisons chaudes, qui sont un gage de qualité et ont répondu qu'ils suivraient le dossier avec vigilance.

dimanche 22 janvier 2017

Question de Jean-Pierre Plonquet relative au Marché aux Fleurs

Question à l’attention du Maire de Paris 4e
Conseil d’arrondissement du mardi 17 Janvier 2017
Thème : « Marché aux Fleurs »
 
Monsieur le Maire
Lors du conseil d’arrondissement du 31 Mai 2016, suite à la question posée sur le Marché aux Fleurs etson état très moyen, vous aviez annoncé un plan somme toute ambitieux, tant sur l’état des boutiques quesur les statuts des commerçants.
Plus de sept mois après ces annonces, pourriez-vous faire un point sur l’avancement de ce projet ?
En vous remerciant.
 
Jean-Pierre Plonquet
Conseiller arrondissement Paris 4e
Groupe UDI MODEM

Question de Jean-Pierre Plonquet relative aux illuminations de Noël dans le 4e arrondissement

Question à l’attention du Maire de Paris 4e
Conseil d’arrondissement du mardi 17 Janvier 2017


Monsieur le Maire
Lors des périodes de fin d’année, les parisiens sont attachés aux illuminations et notamment celles que nous pouvons apprécier dans nos rues.
Cette année, nous avons été nombreux à nous étonner du peu d’illuminations dans le 4ème.
Je vous remercie pour les explications que vous pourrez nous apporter.
Jean-Pierre Plonquet
Conseiller arrondissement Paris 4e
Groupe UDI MODEM

lundi 2 janvier 2017

Tribune de Jean-Pierre Plonquet (conseiller d'arrondissement UDI du 4e arrondisement) pour la nouvelle année,



Bonjour

Voilà une nouvelle année 2016 qui se termine, rythmée par l’actualité politique, et 2017 s’annonce, avec une présidentielle qui reste l’élection pour laquelle les français se mobilisent pleinement.
Comme les récentes primaires de la droite et du centre l’ont montré, notre arrondissement s’est bien mobilisé pour cet événement majeur plaçant d’ailleurs MM Fillon et Juppé quasiment à égalité.
Et si notre arrondissement reste mobilisé, c’est aussi parce qu’il est au centre de beaucoup des événements et décisions discutables – pour ne pas dire plus – prisent par le conseil de Paris ces derniers temps.

Avec la décision très contestée de toute part de la fermeture des voies sur berges, et le projet de vouloir unifier les arrondissements du centre de Paris, il faut dire que nous sommes aux premières loges.

Ces dernières semaines, sous la pression notamment du Groupe UDI MODEM au Conseil de Paris – avec ses partenaires du Groupe Les Républicains - , la majorité socialiste d’Anne Hidalgo a reculé sur deux dossiers importants : la centralisation des caisses des écoles, reportée aux calendes grecques et tout récemment, avec le refus par le Senat et l’Assemblée Nationale de la mise en place d’une commission permanente au Conseil de Paris qui aurait privé les représentants parisiens de débats démocratiques et transparents.

La vigilance et une opposition constructive peuvent faire bouger les lignes.

Je vous souhaite à tous d’excellentes fêtes et une très bonne années 2017 !

dimanche 1 janvier 2017

Les voeux de Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI

Ensemble, faisons de 2017 l’année d’un nouveau départ pour notre France.

==> Allez sur le lien suivant :  jclagarde.fr

samedi 15 octobre 2016

Appel de Jean-Christophe Lagarde à s'engager dans la campagne d'Alain Juppé

Madame, Monsieur, Chers Amis,

Au mois de Mars dernier, nous avons tous ensemble décidé en Congrès de ne pas engager de candidat dans la primaire de la droite et du centre puisque "Les Républicains" avaient refusé que nous puissions conclure au préalable un plateforme de Gouvernement.

Celle-ci aurait pu nous garantir sur les grandes orientations partagées d'une éventuelle nouvelle majorité. A défaut d’accord, engager un candidat dans la primaire eut été accepter le programme du vainqueur même s'il ne nous convenait pas. Nous avons donc fait le choix de rester libres avant, pendant et après la primaire.

En Conseil de la Présidence, nous sommes convenus de rencontrer les principaux candidats à cette primaire pour étudier et débattre avec eux de nos convergences et divergences sur les lignes politiques, ainsi que pour leur expliquer notre volonté de mettre fin à la culture du parti unique pour construire une coalition.

Ces rencontres ont permis de faire partager plus largement le besoin de coalition pour gouverner efficacement demain et de constater les points communs, mais aussi les différences, que nous pouvions avoir avec les candidats.

Dans le même temps, depuis l'entrée en campagne officielle des candidats, la tournure des échanges autour de thèmes identitaires et l'évitement des vrais problèmes de notre pays (chômage, éducation, logement, dette, Europe, etc.) a fait naître parmi nous un besoin grandissant de s'engager dans ce débat pour y faire gagner le candidat le plus proche de nos idées. J'ai pu le constater auprès de vous dans chacune de nos Universités régionales.

Si j'avais souhaité qu'une prise de position puisse être collective, cela n'a pas empêché une minorité de prises de position individuelles. Mais je veux ici remercier la grande majorité de nos parlementaires, de nos élus locaux, de nos cadres et de nos militants qui ont souhaité attendre et participer à une démarche collective.

C'est l'initiative que nous venons de prendre, en lien avec les représentants des Adhérents Directs, des principales composantes, des jeunes UDI, de la grande majorité des parlementaires et de 600 grands élus locaux, montrant une UDI massivement rassemblée pour soutenir la candidature d'Alain JUPPÉ.

Dès à présent, j'invite tous ceux qui veulent que l'UDI puisse compter dans une future majorité, pour y faire valoir nos idées et nos valeurs, à se mobiliser autour de sa candidature pour voter et surtout faire voter pour Alain JUPPÉ les 20 et 27 novembre prochains.

Tous ceux qui le souhaitent peuvent d'ores et déjà contacter les signataires de cet appel dans leur département afin de s’engager activement dans cette campagne qu'il nous appartient de mener conjointement avec les comités de soutien locaux du candidat, dont vous trouverez la liste ci-dessous :


J'invite également les conseillers municipaux, les adjoints au maire et les maires indépendants qui nous sont proches à relayer et à démultiplier cet appel dans leur département, leur presse locale et leur réseau de sympathisants.

Cette prise de position, cet engagement qui représente plus des deux tiers de nos parlementaires, plus des trois quarts de nos élus locaux et l'écrasante majorité de nos militants, est une force au service de nos combats, de nos idées, de nos valeurs. Je sais pouvoir compter sur la mobilisation du plus grand nombre d'entre vous pour que nous continuions à nous faire entendre demain.
Je vous prie de croire, Madame, Monsieur, Chers Amis, en me sentiments les meilleurs et les plus militants.

Amicalement,

Jean-Christophe LAGARDE
Président de l'UDI